Les chiffres de l’énergie

La production d’énergie peut provenir de ressources issues de matières organiques contenues dans le sol, le pétrole, le gaz naturel ou le charbon, ou fissiles comme l’uranium et d’autres matériaux radioactifs. Leurs réserves étant limitées, les ressources fossiles et fissiles  ne sont pas renouvelables. L’énergie peut être aussi produite à partir de sources inépuisables fournies par le soleil, le vent, la chaleur de la terre, les forces marines et des cours d’eau ou encore par la biomasse et les déchets.

Énergie primaire et secondaire

Le rayonnement solaire, le vent et l’eau, les combustibles fossiles, l’uranium et la biomasse disponibles naturellement et exploitables sans aucune transformation sont de l’énergie primaire.
Cette énergie primaire peut être transformée pour être utilisable. Le traitement du pétrole brut en fioul ou en essence et la transformation du rayonnement solaire en électricité par exemple, sont appelés énergie secondaire.

La production

Les ressources énergétiques fossiles ou fissiles sont pratiquement inexistantes en France. La France n’extrait plus d’uranium, il provient principalement d’Australie, du Canada, du Niger ou de Russie. Elle n’exploite plus de mines de charbon. Le charbon est importé essentiellement d’Afrique du Sud, d’Australie, de Russie et des États-Unis. La production nationale pétrolière comme celle du gaz naturel couvre seulement 1 % de la consommation. Les principaux fournisseurs de pétrole sont l’Arabie Saoudite, le Kazakhstan, le Nigeria et la Russie et pour le gaz naturel, la Norvège, la Russie, les Pays-Bas et l’Algérie.

La France produit seulement la moitié de l’énergie primaire consommée sur son territoire.

Les énergies renouvelables représentent actuellement 16 % de la production française d’énergie primaire. La production par filière est à 60 % de biomasse dont le bois à hauteur de 40 % du total. La répartition restante est à 20,5 % d’électricité hydraulique renouvelable, 11 % de biocarburants, 8 % pour les pompes à chaleur et enfin 20,5 % dont 8 % pour l’éolien, de déchets urbains, de solaire thermique et photovoltaïque et de biogaz.

L’énergie consommée

L’énergie consommée aujourd’hui en France provient principalement des énergies fossiles et la consommation d’énergie primaire est pour l’essentiel nucléaire. 72 % de la production d’énergie électrique est générée par le parc nucléaire.

La demande en électricité primaire non renouvelable est de 42,5 %. Elle est suivie de près par le pétrole, 30 % puis celle du gaz 14 % et enfin du charbon 3 %. L’électricité renouvelable couvre quant à elle 9,5 % des besoins dont 13,8 % pour le bois. L’électricité d’origine hydraulique avec ses 1,8 %, les biocarburants pour 1,2 % et l’éolien à 0,7 % ont encore un emploi marginal.

Répartition selon les secteurs

L’industrie est essentiellement consommatrice de gaz et d’électricité avec un taux respectif de 30 %. Le charbon représente 17 % de ses besoins et le pétrole 7 %. La part des énergies renouvelables et des déchets s’élève à 6 %.

Dans les transports, les carburants provenant du raffinage du pétrole atteignent 75 % de la consommation. Les biocarburants sont utilisés pour seulement 6 %.

L’agriculture consomme également avec ses 75 % une grosse part d’énergie pétrolière et 16 % d’électricité.

Enfin, dans le secteur résidentiel, le logement des ménages, et le secteur tertiaire, les activités de service, la demande en produits pétroliers diminue progressivement au profit de l’électricité et du gaz qui représentent aujourd’hui 50 % de la demande en énergie.

Quelques chiffres chez nos voisins

L’Union européenne dépend de ses importations pour 54% de sa consommation d’énergie.

Les États membres en tête des quantités d’énergie consommées et les moins dépendants sont le Royaume-Uni et la France avec respectivement un taux de 37,4% et 46%. L’Allemagne avec 61,9%, l’Espagne 73,3% et l’Italie 77,1% sont les plus dépendants.

La France est le pays où l’énergie nucléaire occupe la part la plus importante avec un niveau de production électrique de 75%, devant la Slovaquie, l’Ukraine et la Belgique qui tournent à un peu plus de 50 %.
La filière du charbon couvre encore pour l’Allemagne environ 37 % de sa production électrique.

La production primaire d’énergie renouvelable dans l’Union européenne s’est élevée, en 2015, à 26,7 % de la production d’énergie primaire totale, les deux tiers étant des biocarburants et des déchets renouvelables. En France, 31 % des déchets sont incinérés sur 41,5 % collectés, ils sont en Suède de 52 % pour une collecte de 99 %. L’Allemagne quant à elle, avec 19 % du total, a été le plus grand producteur d’énergie renouvelable. Juste derrière, l’Italie et la France avec une production d’environ 10 % précèdent la Suède et l’Espagne toutes deux autour des 9 %.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *