L’énergie : les différentes formes

Dans ce monde où l’on vit, on trouve différentes sortes d’énergies qui ont chacune ses particularités et ses façons spécifiques de se manifester et de se transformer. L’homme exploite la plupart d’entre elles pour améliorer le confort de vie au quotidien ou pour créer de véritables prouesses. Zoom sur les différentes formes d’énergies qui existent en ce moment ainsi que sur leurs caractéristiques spécifiques.

 

L’énergie mécanique

 

Les énergies mécaniques sont issues de l’association des énergies-cinétiques d’un corps et des énergies potentielles de celui-ci. Elles se conservent par l’absence de soumission d’un corps à une action, à part son propre poids.

 

L’énergie-cinétique

 

C’est la réaction produite par un objet en mouvement. Quand il chute, par exemple, à grande vitesse, ses énergies-cinétiques deviennent plus intenses. C’est le cas des énergies du vent et des cours d’eau qui peuvent être converties en énergies-mécaniques ou en électricité. Pour y parvenir, il suffit d’utiliser un générateur. Une masse d’air en mouvement permet, par exemple, d’obtenir des énergies-cinétiques, en la transférant aux pales d’une éolienne. C’est actuellement l’alternative la plus utilisée pour mettre en oeuvre des énergies-renouvelables.

 

L’énergie-potentielle

 

Il s’agit d’énergies-accumulées dans des objets qui ne sont pas en action. Elles ne sont apparentes que lorsqu’on les exploite. Dans ce cas, elles se transforment en énergies-cinétiques. Sachez qu’il existe 2 types d’énergies potentielles : de pesanteur et élastique. Pour illustrer, prenons l’exemple d’une balle. En la soulevant, elle possède des énergies-potentielles appelées pesanteur. Mais, celles-ci ne se manifestent que lorsqu’on l’a fait tomber. Un ressort dispose également d’énergies-potentielles élastiques en cas de compression ou d’étirement.

 

L’énergie-thermique

 

Il s’agit d’énergies-produites par la chaleur, suite aux mouvements d’une matière, des atomes ou des molécules. On peut les transformer en électricité grâce à une centrale thermique ou en énergies-mécaniques grâce à une machine à vapeur. Certains spécialistes se servent du sous-sol pour produire des énergies-thermiques afin d’obtenir une alternative de chauffage ou de l’électricité. Il faut signaler que tous les corps chauds peuvent produire des énergies-thermiques, dès qu’ils sont en contact avec des corps plus froids qu’eux grâce au concept du transfert thermique.

 

L’énergie-rayonnante

 

Comme son om l’indique, c’est l’effet des rayonnements comme les énergies-lumineuses ou le rayonnement infrarouge. Il est possible de produire des énergies-rayonnantes à partir des filaments des ampoules électriques ou du soleil. Ces rayonnements solaires permettent de produire de l’électricité qu’on appelle parfois énergies-photovoltaïques. C’est une bonne alternative aux énergies-électriques.

 

L’énergie-chimique

 

Elle puise son origine de l’exploitation des forces de liaison des atomes dans une molécule. Grâce à des réactions chimiques, une bonne quantité de chaleur se dégage. Cette chaleur sera transmise dans un accumulateur ou une pile électrique. Puis, elle produit des énergies qui seront par la suite converties en électricité. C’est le cas des énergies-fossiles ou de la combustion d’une bûche dans un foyer.

 

L’énergie-nucléaire

 

Au cœur des atomes, c’est-à-dire dans le noyau atomique, on trouve un stock d’énergies. C’est ce qu’on appelle « énergies-nucléaires ». On peut donc convertir ces noyaux atomiques pour générer des réactions nucléaires qui dégagent de la chaleur. Grâce à des réactions de fission des noyaux d’uranium dans les centrales nucléaires, cette partie de la chaleur produit de l’électricité. Cette alternative fait actuellement l’objet de nombreux tests dans le but d’une éventuelle exploitation industrielle.

 

L’énergie-électrique

 

Souvent utilisées dans la vie quotidienne, les énergies-électriques sont produites par un mouvement de charges électriques. Ce sont donc des transferts électriques entre un système à un autre. Mais pour se manifester, ces énergies nécessitent des systèmes receveurs comme les lampes, les résistances ou les moteurs électriques. La combustion de l’essence est une sorte d’énergies-électriques. Elle peut se transformer en énergies-mécaniques comme le mouvement de la voiture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *